Notice: Array to string conversion in /home/paloc/public_html/components/com_sobipro/lib/cms/joomla_common/base/database.php on line 342 Notice: Array to string conversion in /home/paloc/public_html/components/com_sobipro/lib/cms/joomla_common/base/database.php on line 342 Notice: Array to string conversion in /home/paloc/public_html/components/com_sobipro/lib/cms/joomla_common/base/database.php on line 342 AUBERT PLARD
0c353ce81e0c8377f3f410688728cc26.jpg
1d1a76f93de1f2a99b0c1897da0b97a1.jpg
0e85256f5ecce6c8ae3f1db4558d96ef.jpg
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Nom

AUBERT PLARD

Prénom

Amélie

e-mail

aubert.amelie@hotmail.fr

Discipline

Ethnologie

Spécialité

Alimentation, santé, enfance, femme, Bolivie

Titre

Institut

IRD/LESC

Statut

Doctorant

Terrain

Bolivie ( Santa Cruz, La Paz, El Alto)

Publication

Thèse

Les « 1.000 jours » : ethnologie de l'alimentation et des soins du jeune enfant et de sa mère en Bolivie
Représentations locales des risques et de la prévention dans les entourages de la femme enceinte, du nourrisson et du jeune enfant.

Résumé

Le projet de recherche s'inscrit dans le cadre des « 1.000 jours ». Cet intervalle, entre la conception et les deux ans de l'enfant, est considéré par les scientifiques, comme une fenêtre d'opportunité qu'il faut exploiter pour lui permettre de maintenir un état de santé et de nutrition optimale. L'objectif principal de l'étude est de documenter les pratiques et représentations autour de l'alimentation et des soins, de l'ensemble des partenaires impliqués dans l'entourage de la femme enceinte et du jeune enfant (époux/père, parents, voisins, amis, pairs, mais aussi personnels de santé, autorités locales, ONG, etc.). Nous questionnerons ainsi la pertinence ethnologique de ce concept des « 1.000 jours » ainsi que ceux de « prévention, vulnérabilité, risque ». De plus, à partir d'une approche globale et intégrée, nous chercherons à comprendre les dissonances entre les perceptions institutionnelles et sociales. Enfin, il est possible dans les « 1000 jours » de distinguer trois étapes : la femme enceinte, la femme allaitante et l'autonomie du jeune enfant. Tout en s'intéressant à ces trois moments, nous tâcherons d'accentuer notre réflexion sur la grossesse, notamment la première, afin de voir ce qu'elle représente dans la vie des femmes boliviennes.
La recherche reposera sur une double-enquête de terrain (maternité/quartier) menée dans la ville d'El Alto (département de La Paz) de février 2014 à juillet 2015.

Encadrant

Charles-Edouard de SUREMAIN
Philippe Erikson

Powered by Sigsiu.NET
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Nom

AUBERT PLARD

Prénom

Amélie

e-mail

aubert.amelie@hotmail.fr

Discipline

Ethnologie

Spécialité

Alimentation, santé, enfance, femme, Bolivie

Titre

Institut

IRD/LESC

Statut

Doctorant

Terrain

Bolivie ( Santa Cruz, La Paz, El Alto)

Publication

Thèse

Les « 1.000 jours » : ethnologie de l'alimentation et des soins du jeune enfant et de sa mère en Bolivie
Représentations locales des risques et de la prévention dans les entourages de la femme enceinte, du nourrisson et du jeune enfant.

Résumé

Le projet de recherche s'inscrit dans le cadre des « 1.000 jours ». Cet intervalle, entre la conception et les deux ans de l'enfant, est considéré par les scientifiques, comme une fenêtre d'opportunité qu'il faut exploiter pour lui permettre de maintenir un état de santé et de nutrition optimale. L'objectif principal de l'étude est de documenter les pratiques et représentations autour de l'alimentation et des soins, de l'ensemble des partenaires impliqués dans l'entourage de la femme enceinte et du jeune enfant (époux/père, parents, voisins, amis, pairs, mais aussi personnels de santé, autorités locales, ONG, etc.). Nous questionnerons ainsi la pertinence ethnologique de ce concept des « 1.000 jours » ainsi que ceux de « prévention, vulnérabilité, risque ». De plus, à partir d'une approche globale et intégrée, nous chercherons à comprendre les dissonances entre les perceptions institutionnelles et sociales. Enfin, il est possible dans les « 1000 jours » de distinguer trois étapes : la femme enceinte, la femme allaitante et l'autonomie du jeune enfant. Tout en s'intéressant à ces trois moments, nous tâcherons d'accentuer notre réflexion sur la grossesse, notamment la première, afin de voir ce qu'elle représente dans la vie des femmes boliviennes.
La recherche reposera sur une double-enquête de terrain (maternité/quartier) menée dans la ville d'El Alto (département de La Paz) de février 2014 à juillet 2015.

Encadrant

Charles-Edouard de SUREMAIN
Philippe Erikson

Powered by Sigsiu.NET